Congatec AG
We simplify the use of embedded technology

Communiqués de presse

16. October 2014

congatec dévoile un nouveau minimodule COM Express avec prise en charge d’ECC.

Le nouveau conga-MA3E, basé sur la série Intel® Atom™ E3800, offre une fonctionnalité de correction des erreurs de mémoire afin de garantir une fiabilité maximale.

Deggendorf, Allemagne, le 14 octobre 2014 * * * congatec AG, leader technologique et fabricant de modules informatiques embarqués, d’ordinateurs monocartes et de designs ODM, propose maintenant aux concepteurs la sécurité et la sûreté des codes correcteurs, souvent appelés mémoire ECC, sur un module COM Express Mini  de type 10. Le nouveau conga-MA3E, un dérivé du conga MA3, est basé sur la série de processeurs Intel® Atom™ E3800.

 

« Le COM Express Type 10 continue d’être un segment en croissance et la prise en charge de la mémoire ECC renforce encore plus la compétitivité de congatec sur les applications qui nécessitent cette prise en charge. Nous ciblons les applications dans les domaines de la banque, de la finance et des télécommunications qui ont besoin d’une prise en charge de la mémoire ECC afin d’augmenter la fiabilité du système dans son ensemble. Grâce aux faibles dimensions de son facteur de forme, le conga-MA3E pourra certainement nous ouvrir de nouvelles portes », déclare Dan Demers, directeur du marketing de congatec dans les Amériques.

 

Contrairement aux modules RAM standards, les modules ECC disposent de fonctions supplémentaires leur permettant de contrôler le flux de données et de l’adapter si nécessaire afin de corriger les erreurs. Le mode de correction de ce type de mémoire peut aussi bien détecter et corriger les erreurs d’un seul bit que celles de deux bits. Il diffère donc sensiblement de la méthode du « bit de parité » avec laquelle les erreurs peuvent être détectées mais pas corrigées.

 

Le conga-MA3 et le conga-MA3E sont tous deux basés sur le plus récent modèle monopuce d’Intel Atom, ils disposent d’un cache L2 pouvant être partagé par plusieurs cœurs ainsi que d’un moteur graphique Intel HD beaucoup plus rapide que celui de la génération précédente. Les autres points forts de ces modules sont leur conception ultra-dense, une mémoire DDR3L intégrée et soudée (ECC pour le conga-MA3E) pouvant accepter jusqu’à 8 Go et un SSD eMMC embarqué MLC ou SLC. Les deux modules prennent en charge les versions pour les plages de température commerciales et industrielles allant de l’entrée de gamme avec un monocœur jusqu’au quadricoeur Intel Atom E3845 à 1,91 GHz et 10 watts de consommation électrique maximale.

 

Le pilote eMMC prend en charge une fonctionnalité de nivellement de l’usure intégrée afin d’augmenter la sécurité des données. La carte graphique améliorée prend en charge DirectX 11, OpenGL 3.2, OpenCL 1.2 et possède un équipement flexible et très performant pour décoder plusieurs vidéos Full HD en parallèle. Jusqu’à 2560 x 1600 pixels avec DisplayPort et 1920 x 1200 pixels avec HDMI sont pris en charge de manière native dans le processeur. Il est possible de connecter jusqu’à deux interfaces d’affichage indépendantes dont une par la sortie LVDS 24 bit.

 

Grâce à la prise en charge native d’USB 3.0, les modules peuvent transmettre rapidement des données tout en ayant une consommation faible. Au total, six ports USB 2.0 sont fournis auxquels vient s’ajouter un port USB 3.0 Super Speed. Quatre liens PCI Express 2.0 à 5 Gb/s et deux interfaces SATA opérant à 3 Gb/s permettent une extension rapide et flexible du système. L’Intel Gigabit Ethernet Controller I210 contribue à la compatibilité des logiciels. L’ACPI 5.0, les bus I2C et LPC pour une intégration facile des anciennes interfaces E/S et l’Intel High Definition Audio complètent l’ensemble des fonctionnalités.